28 févr. 2013

Nanjing, dans la province du Jiangsu **Nov 2012**

Le 1er week end de novembre, nous décidons de quitter Shanghai pour partir à la découverte d’une ville de 6 millions d’habitants à 300km au nord-ouest : Nánjīng 南京(ou Nankin). Il s’agit de l’ancienne capitale de Chine, aujourd’hui capitale du Jiangsu, qui est située sur les rives du Yangzi.


Vendredi 20:00 : l’expérience du train chinois « ordinaire »


Shanghai railway station (gare du nord de shanghai), sur le départ pour Nanjing. Nous prenons notre billet à la dernière minute, donc à défaut d’obtenir un ticket pour un TGV chinois, nous obtenons un ticket pour un train K, c'est-à-dire l’équivalent d’une vieille micheline !
Hall de gare bourré de monde
... et personne sur les quais ! C'est la façon de gérer les foules en Chine, et d'éviter beaucoup d'accidents !
Un trajet de 4 heures au lieu de moins de 2 heures, sur des sièges plus durs que prévu (malgré l’option « siège mou » choisie !) est finalement au programme …
Les designers de la SNCF et des trains chinois avaient du se donner le mot pour le choix des couleurs, car notre vieux train est d’un beau vert très tendance en 1965, et des rideaux bien jaunis par le temps !

Option couchette, à peine plus cher
Plein à craquer !
A bord du train K7356, c’est parti pour une superbe expérience de train chinois, avec s’il vous plaît, le service façon « avion » avec le petit chariot rempli de bières, de biscuit apéro, d’eau et tout ce qu’on ne connait pas … ce qui n’est pas désagréable. Les 4h passent relativement vite entre somnolence et poses photos pour les chinois d'à côté qui croient être discrets avec leur iphone pointé sur nous! Au final nice trip, même si ce train a fait de moi une fumeuse passive ....

Arrivée à Nanjing vers minuit, nous repoussons les offres de taxis frauduleuses et en dégotons un réglo : les chinois qui vous sautent dessus pour vous emmener où vous le souhaitez avec un prix déjà fixé vous arnaquent, surtout s’ils veulent vous faire monter dans une sorte de berline noir … faites quelques pas de plus vers un vrai taxi dont le conducteur attend patiemment son tour, ou alors vers une route fréquentée et hélez un taxi ! Nous rejoignons ainsi notre super Pearl Hotel 4* réservé au cas où il fasse mauvais tout le weekend, histoire de pouvoir en profitez quand même ….
                         
Mais, la météo a plutôt joué en notre faveur : première journée sous le soleil, direction les collines de Pourpre et d’Or situé à l’est de la ville, avec une concentration importante de sites à visiter !

Le tombeau Xiaoling : tombeau de Hongwu, 1er empereur de la dynastie Ming


Arrivée à l’entrée de l’immense site touristique situé au coeur du Parc National du Mont Zhongshan, nous payons 90kuais l’entrée chacun (11€ - assez cher quand même, et n'est pas le tarif plein …) 










Nous commençons par la Voie des Esprits (ou Voie Sacrée) qui mène à la tombe du couple impérial : sur 1800 mètres sur tout le long des 2 côtés sont disposés 12 paires d’animaux, qui protègent des esprits le tombeau. Un peu perdu, nous traversons ce grand parc et se succède alors pagodes, stèles, nénuphars, statues, ponts, portes, pavillons, enceintes, ... pour finir par trouver la suite de la visite vers le tombeau Ming. 



Nous marchons et grimpons des marches et des marches pour arriver finalement dans une grande et haute pièce avec des stands de souvenirs un peu partout ... Ce n’est malheureusement pas un sanctuaire de 800 ans avec des vieilles pierres, mais plutôt quelque chose d’assez « neuf », avec des peintures pétantes jaune rouge et bleu. Un sentiment de « fake » est présent, on ne sent pas beaucoup la vraie histoire.


Toute la visite, nous croisons des groupes de touristes chinois avec leur k-way rouge pour ne pas se perdre ! Nous sommes plus amusés par les Chinois que par le site.



Mausolée Sun Yat-Sen : 1er Président de la République de Chine

Bref, nous poursuivons direction ce nouveau mausolée. Idem que pour le précédent, il faut 
passer des portes et monter encore et toujours des marches pour y accéder : 392 au total ! 
Une des portes avant l'arrivée au Mausolée
392 marches plus haut ...
Arrivée en haut, dans la salle se dresse la statue en marbre blanc de Sun Yat-Sen et le caveau mortuaire. Sans avoir la critique facile, nous apprenons en même temps que la construction date de 1929 … puisque Sun Yat-Sen est décédé en 1925 … ca sent encore le béton et la peinture fraîche ! Le ressenti est différent que pour le Colisée à Rome, ou une vieille Eglise en Europe … ça fait un peu trop neuf !


Mais c’est sympa quand même, certains petits gamins chinois nous ont bien fait rire en tout cas !

Pagode du temple Linggu

Les différents sites que nous visitons nous ont déjà bien fait marcher (pourtant, comme tout site touristique qui se respecte, des  voiturettes et taxis sont au rdv !). Vaillants comme nous sommes, nous enchaînons sur le 3ème et dernier site de la journée qui est bien éloigné (on s’en rendra compte une fois arrivée  -_-‘ ). Mais nous avons bien fait de ne pas nous décourager car nous arrivons à la pagode qui ne nous déçoit pas. Nous pouvons monter jusqu’au sommet, super ça nous manquait presque des marches ! La vue est haut est top malgré le brouillard, et on remarque que nous sommes au milieu d’une immense forêt, mais quand même à 2 pas de la ville de plusieurs millions d’habitants.



Mini frayeur de fin de visite …

En sortant de la pagode, nous étions bien à 3-4km de l’entrée du site car ayant toujours été vers l’est au fil des sites à visiter. Forcément, il n’y a plus de bus qui vont à notre destination, la pluie commence à tomber, les taxis au milieu de la forêt ne courre pas les rues … ca sent la lose ! A ce moment là, peut être que le bon dieu du Ying et du Yang a pris pitié de nous, mais un taxi surgit de je n’sais où s’est garé juste à coté de nous. Le temps de lui sauter dessus, un couple de chinois était déjà en train de nous le piquer sous le nez ! On s’est quand même imposé, et finalement c’est à 4 que nous l’avons pris : OUF ! Et en plus le driver était sympa, en mode « bālífàguómíngtiān, hěn lěng, … »

En cette fin de journée, nous revoilà dans notre « executive room » pour essorer nos vêtements trempés et prendre un bon bain ! Nous somme ensuite allé dans un restaurant français, adresse trouvé sur tripadvisor. Au menu : soupe à la pomme de terre, foie gras (de mauvaise qualité), 380g de bœuf saignant avec sauce au poivre et lasagna, coulant au choco (mouai ..) et tarte pomme/glace vanille maison. Notre coup de coeur : la soupe de pdt à la crème, on aurait pu ne manger que ça !
En tout cas, ca vaut le coup de s’expatrier juste pour ressentir le plaisir de manger une soupe délicieuse …
Voici l’adresse : Les 5 Sens, 52 Hankou Lu, Nanjing 210008 (ne pas hésiter à se faufiler dans la rue qui paraît être une impasse, mais qui ne l'est pas du tout!).


Temple Ji Ming


Le 2ème jour est plus cool, avec la visite du temple Ji Ming, temple du « poulet qui cri ». Il n’est pas très loin de notre hôtel, au sud du lac. Cet édifice est un de mes préférés, car il paraît beaucoup plus authentique ! L’entrée est payante (7yuan/personne) et pour la peine nous avons droit à des bâtons d’encens que nous pourrons brûler dans le temple. 



Se succède des bâtiments aux toits recourbés, contenant des représentations de Bouddha devant lesquelles les gens s’agenouillent pour prier, parfois enveloppés de la fumée de l’encens. Bien sur, il y a encore des marches pour arriver finalement à la pagode (dans laquelle il est interdit de monter …). Nous sommes dimanche, et pour le coup il y a un peu d’animation dans le temple, nous croisons des bouddhistes, beaucoup de gens brûlent leur encens, prient, … c’est vraiment agréable.

La Pagode

Les remparts de la ville

A partir du temple, nous continuons notre visite vers le rempart de la ville (entrée 15yuan/personne). Ce-dernier, et c’est plutôt rare en Chine, date d’époque (pas reconstruit en parpaings et à la truelle). Il est le plus long et le mieux conservé des remparts de Chine. Le rempart comporte 24 portes, mais seulement 9 sont toujours en place (mais ca, nous ne le savions pas lors de notre séjour).

Nous nous baladons donc sur la muraille, avec une vue magnifique sur le lac et les jardins et en arrière plan la ville moderne, en pensant descendre à la prochaine porte afin de rejoindre la terre ferme.


Seulement, après une bonne demi-heure de marche, nous rencontrons un monticule de tôles formant une barrière, nous barrant la route. Evidemment, aucun panneau (du moins dans une langue que nous aurions compris !) n’avertissait de cela ! Du coup, nous avons fait demi-tour pour descendre des remparts où nous y somme entrés, pour finalement refaire le même chemin en longeant les remparts … pas très grave en soi, mais un peu agaçant sur le moment !


Remarquez sur cette photo les 3 tours à gauche, que l'on aperçoit plus petites,
au loin, et à droite sur la photo précédente !
C'est dire le chemin parcouru !

Welcome to Hunan Road !

Sur le chemin nous bifurquons dans cette rue mythique de Nanjing, sorte de Las Vegas kitch !! Longue de plus d’1km, c’est la rue commerçante de Nanjing ! Nous, c’est pas pour faire les magasins qu’on s’y est arrêté : pour les photos déjà, puis pour se restaurer dans une des enseignes les plus connues en Chine : Macdo ! Oui, parce que les nouilles quand on peut éviter …


Welcome to Hunan Road !

Jardin Xuyuan et lac Xuanwu

Puis, le ventre plein et las de marcher, nous retournons vers la muraille, passons une porte pour se retrouver aux abords du lac Xuanwu dans le jardin Xuyuan qui l’entoure. Nous nous posons, face aux gratte-ciel de Nanjing et sous le soleil. Nous sommes les seuls assis au sol sur le ponton en bois, les Chinois qui passent nous regardant pour tout de bon. Peut être ne comprenant-ils pas pourquoi nous ne sommes pas assis en canard ... 





Quelques photos plus tard, nous repartons – en métro et taxi - vers notre hôtel récupérer nos bagages, puis vers la gare pour embarquer cette fois dans un super bullet train chinois qui nous fera bel et bien rentrer chez nous en 2h !



Nous avons apprécié Nanjing, qui à l’air d’être une ville agréable à vivre. A la différence de Shanghai, nous avons croisé très peu d’étrangers, beaucoup moins de chinois parlent anglais et la ville semble plus verte !